18

le 15 décembre 2009

Dog Finance, site emploi spécialisé dans la gestion et la finance, édité par Carrévolutis

Dans ce premier billet vous allez découvrir Dog Finance, un site emploi spécialisé dans la gestion et la finance lancé il y a à peine 15 jours. Comme pour chaque société que nous allons suivre sur France Wide Web, nous leur consacrerons un nouveau billet tous les 6 mois pour suivre leur ascension.

Dogfinance.com 15 12 2009

Dogfinance.com 15 12 2009

Au cœur du projet trois personnes : Alexandre Branche, Sébastien Guichard et Mamitiana Rakotomanantsoa, issus d’un cursus Master 2 en gestion financière à l’Ecole Supérieure de Gestion et Finance. Ils ont effectué plusieurs stages dans différentes entreprises de domaines variés mais en rapport avec ce projet : cabinet de recrutement spécialisé en gestion et finance, compagnie d’assurances, banque de détail, grande banque d’affaires…

Le projet de créer le site internet www.dogfinance.com date d’environ 2 ans. Au début il s’agissait d’un site portail sur la finance en général. Cependant, il s’est avéré que le nombre de concurrents sur ce type de site web était trop important et le projet a été remanié. L’idée d’un site de recrutement spécialisé a été adoptée, ce sera un portail d’emploi spécialisé dans la gestion / finance en général.

Ils ont commencé à y travailler durant l’été 2008 et le nom de domaine a été déposé le 14 avril 2009, date à laquelle le nom du site a été définitivement fixé. Ils ont ensuite déposé la marque Dog Finance à l’INPI. Les esquisses terminées, ils ont débuté son développement technique en juillet 2009. Puis ils se sont décidés à créer la structure juridique, le 03 juillet 2009 la société Carrévolutis, est immatriculée, une SARL avec un capital de 28 000 euros.

L’actionnariat est composé de 7 associés, dont deux co-gérants et trois qui s’investissent quotidiennement dans l’activité du site. Alexandre Branche est en charge de tout l’aspect commercial, relation clientèle et prospection. Sébastien Guichard est responsable du marketing et de la communication. Mamitiana Rakotomanantsoa est plus porté sur l’aspect comptable et financier, ainsi que sur l’activité de recrutement. L’équipe se complète de Yannick Sanni, chroniqueur et analyste financier.

Le 30 novembre 2009, le site a ouvert ses portes, le lancement officiel de Dog Finance aura lieu le 11 janvier 2010 !

Le modèle économique est relativement classique pour un site emploi. Le site est gratuit pour les demandeurs d’emploi, mais ils ont la possibilité de souscrire à un abonnement Premium permettant d’accroître réellement leur visibilité chez les recruteurs. Les recruteurs ont la possibilité de publier des offres de stage et d’accéder à la CVthèque gratuitement. S’ils souhaitent publier une offre d’emploi ou avoir accès aux coordonnées des candidats, ils pourront souscrire à un forfait ou un abonnement.

Les fondateurs ont réuni 28 000 euros de capital, ce qui leur a permis de lancer le site en fonds propres et ils ne recherchent pas de financement pour le moment.

Les principaux concurrents de Dog Finance sont les sites de recrutement comme www.efinancialcareers.fr (84 000 visiteurs uniques/mois et 1 200 000 pages vues/mois – Google Adplanner), www.jobfinance.com (57 000 visiteurs uniques/mois et 290 000 pages vues/mois – Google Adplanner) et www.linkfinance.fr (14 000 visiteurs uniques/mois et 64 000 pages vues/mois – Google Adplanner). Dog Finance se démarque par un ensemble de nouvelles fonctionnalités et de nouveaux concepts, comme par exemple un tableau de bord personnalisable pour gérer ses candidatures (pour les candidats) ou ses offres d’emploi et de stage et ses recherches de CV (pour les recruteurs). Le site met également à disposition des fiches métiers, entreprises et écoles afin d’aiguiller au mieux les candidats, ainsi que des tests sous forme de QCM permettant d’évaluer ses connaissances dans différents domaines. De plus, les candidats auront accès à un suivi personnalisé de leurs recherches, et la possibilité de poser les questions.

Le site a été développé tant au niveau technique que graphique par un prestataire connu personnellement de l’équipe, Maespirit. Le site est hébergé sur un serveur dédié sous Gentoo chez OVH et a été conçu sur la technologie HTML/CSS/PHP, AJAX et conformément à la norme W3C.

Du fait de la création du site, l’équipe n’a bien sur pas été en mesure de nous fournir les chiffres d’affaires et statistiques du site. Mais nous tâcherons de vous tenir au courant de ceux-ci au prochain billet.

Ce que l’on en pense de Dog Finance :

- Visuellement le site est très clair et pro. La marque est bien travaillée. Pour une première version, c’est une réussite.

- Entre les actualités, les tests de connaissances et les fiches métiers, écoles et universités, entreprises, le contenu du site est suffisamment riche.

- D’un point de vue référencement, nous n’avons pas constaté de grandes failles mis à part l’url rewriting légèrement bâclée.

- Du côté domaining, dogfinance.com n’est pas un nom de domaine premium (finance.com, finance.fr, … jobfinance.com, financejob.com, emploifinance.com) mais a le mérite d’être court, de comporter le mot clé principal « Finance » et d’être en .com. On a suggèré à Alexandre et Sébastien de déposer les noms de domaine libres dog-finance.com, dog-finance.net, dogfinance.net, dog-finance.org, dogfinance.org, dog-finance.info, dogfinance.info, dog-finance.fr, dogfinance.fr pour contrôler un minimum le cybersquattage. Conseil qu’ils ont suivis à juste titre.

- Pour se faire une place aux côtés de Efinancialcareers, Jobfinance, Linkfinance et des autres sites emploi plus généralistes, à la place de ses fondateurs, nous lancerions le site avec un modèle entièrement gratuit.

Pour un premier site, la société Carrévolutis, bien épaulée par son prestataire Maespirit, a réussi un joli coup !!!

Que pensez-vous de ce projet ?

Le site n’a actuellement que 22 offres, combien en aura-t’il dans 6 mois ?

Sébastien va suivre vos commentaires, n’hésitez pas à lui poser vos questions.

Romain, Bertrand et Tibaud

4

le 8 décembre 2009

LeWeb’09 et soirée Life is better on de l’Open Coffee Club France

Notre actualité pour les 3 jours à venir, c’est bien entendu la conférence LeWeb’09 organisée par Géraldine et Loïc Le Meur et la veille, la soirée organisée par l’Open Coffee Club France intitulée « Life is better on« .

Donc attendez-vous à quelques jours calmes sur le blog France Wide Web avant une tempête d’articles consacrés aux entreprises émergentes dont nous aurons rencontré les fondateurs durant ces 3 jours!

Certains s’en inquiétaient dans les commentaires du billet de présentation du blog, vous l’avez à présent compris,  France Wide Web ne fera pas uniquement la promotion des grands acteurs, mais a pour ambition de valoriser toutes les initiatives du Web français !

Alors, n’hésitez pas, venez à notre rencontre !

Romain, Bertrand et Tibaud

19

le 7 décembre 2009

Ebuzzing fusionne avec Wikio

Quelques heures après l’ouverture du blog France Wide Web c’est l’entrepreneur varois cofondateur de Kelkoo et Wikio, Pierre Chappaz, qui nous offre notre premier scoop !

La plateforme de monétisation de blogs eBuzzing, créée par Bertrand Quesada et Amaury Leconte, rejoint le groupe Wikio !

En décembre 2007, suite à un concours organisé sur son blog, Pierre Chappaz a investi dans deux startup françaises dont eBuzzing.

Dans un communiqué Pierre Chappaz affirme : « Je suis vraiment très heureux d’avoir soutenu Ebuzzing et l’avoir vu grandir aussi rapidement. En deux ans, ils ont déjà aidé six cents annonceurs à communiquer auprès de la blogosphère et des médias sociaux. La fusion avec Wikio est une opportunité majeure pour Ebuzzing qui aura ainsi les moyens de s’internationaliser en bénéficiant de la présence de Wikio en Europe et aux Etats-Unis ».

Quant à Bertrand Quesada, qui devient Directeur Général Commercial du groupe Wikio, il explique : « Ebuzzing permet aux annonceurs d’engager des conversations au coeur des blogs et des réseaux sociaux via la diffusion de contenu ou de vidéos sur une audience de plus de quinze millions de visiteurs uniques par mois. De nombreuses marques nous ont déjà fait confiance dont ClubMed, Coca-Cola, Intel, L’Oréal, MasterCard ou encore Toyota ».

Pierre Chappaz is back!

Edit:

Suite à cette fusion, l’organigramme de Wikio va être largement modifié : Pierre Chappaz remonte au créneau, comme il l’annonce lui-même sur son blog, en devenant le PDG du nouveau Wikio. Laurent Binard prend le post de DG Opérations (service, gestion, finances), et Bertrand Quesada devient le Directeur commercial du groupe.

21

le 6 décembre 2009

Illustration du header France Wide Web 2010

Comme vous l’avez remarqué, le « header » du blog France Wide Web est une illustration dans laquelle sont représentées quelques-unes des personnalités du web français.
Vous retrouvez de gauche à droite Anne-Sophie Pastel (co-fondatrice Auféminin.com), Jacques-Antoine Granjon (co-fondateur Vente-privee.com), Tristan Nitot (fondateur de l’association Mozilla Europe), Tristan Colombet (fondateur Prizee.com), Marc Simoncini (fondateur Meetic.fr), Orianne Garcia (co-fondatrice Caramail), Pierre Kosciusko-Morizet (co-fondateur PriceMinister) et Xavier Niel (co-fondateur du groupe Iliad).

Ce premier header restera en ligne jusqu’au 1er janvier 2011, date à laquelle 8 nouvelles personnalités du web français seront mises en avant.

Ce sera notre façon à nous de récompenser chaque année ceux qui ont marqué le web.

Informations complémentaires sur ces 8 personnalités :

Anne-Sophie Pastel, 40 ans, est une des premières mompreneur du web français. C’est en jeune maman d’une petite Fanny qu’Anne-Sophie, à l’âge de 27 ans, a eu l’idée de créer le site Auféminin.com qu’elle a co-fondé avec son mari.

Jacques-Antoine Granjon et ses sept associés, sont issus de l’univers du déstockage. Jacques-Antoine a créé le site vente-privee.com en 2001 et inventé un nouveau mode de vente en ligne. Le site vente-privee.com en chiffres, c’est plus de 742 millions de pages vues/mois (source : Médiametrie NetRatings, mai 2009), un prévisionnel de 650 millions d’euros de chiffre d’affaire en 2009.

Tristan Nitot, 43 ans, est sans aucun doute la personnalité française la plus appréciée et la plus médiatique du monde des standards du Web. Tristan a fondé en 2003 l’association Mozilla Europe qu’il préside avec brio.

Tristan Colombet, 27 ans, a créé Prizee.com en 2000, alors qu’il n’avait que 18 ans. Le site de jeux en ligne primés Prizee.com a généré 11 millions de chiffre d’affaires en 2008.

Marc Simoncini, 46 ans, a fondé sa première société CTB  en 1985, société de services Minitel alors qu’il n’avait que 22 ans. Il passe au Web avec iFrance en 1998 et lance en 2002 le désormais mythique service de rencontre Meetic.fr qui est leader en Europe avec 133.6 Millions d’euros de chiffre d’affaires en 2008.

Orianne Garcia, 37 ans, est à l’origine avec Alexandre Roos et Christophe Schaming, du moteur de recherche francophone Lokace en 1994 alors qu’elle n’avait que 22 ans, puis des services de webmail et de chat Caramail en 1997. Elle a co-dirigé ensuite Lycos France. Depuis 2006 Orianne co-dirige le site www.lentilles-moins-cheres.com.

Pierre Kosciusko-Morizet, 32 ans, est le co-fondateur du site de vente en ligne PriceMinister (deuxième site de e-commerce français) qu’il a crée en 2001 à l’âge de 24 ans. PriceMinister.com en chiffres c’est 200 salariés, plus de 10 millions de visiteurs uniques/mois (Nielsen Netratings) et 300 millions de pages vues/mois.

Xavier Niel, 42 ans, est le co-fondateur du groupe Iliad dont on connait surtout le service d’accès à Internet Free. Il est entrepreneur depuis 1991, belle époque du minitel ou il a créé 3617 Annu. Il a commencé son aventure sur internet en créant le premier fournisseur d’accès grand-public en France en 1994, Wordnet, qu’il a renvendue en 2000.

124

le 5 décembre 2009

France Wide Web !

Le web français méritait un blog dédié exclusivement à son industrie!

Ici nous ne parlerons pas de Google, Facebook, Twitter, etc… mais de Vente-Privee.com, Meetic.fr, Priceminister.com, LeBonCoin.fr etc… autant de sites prestigieux qui ont révolutionné le web, créés par des entreprises françaises.

Avec l’aide d’experts reconnus dans leur domaine, France Wide Web observera et analysera pour vous, passionnés de web et d’entrepreneuriat, les lancements, mises à jour, rachats, stratégies marketing et de communication de sites français.

France Wide Web abordera aussi des thématiques utiles à tous les intervenants du web telles que le juridique, l’analyse statistique, le référencement, la monétisation, le commerce électronique, l’hébergement, le développement, le domaining, …

Oubliez le World Wide Web, voici France Wide Web !!!

Romain, Bertrand et Tibaud